Il y a un temps pour tout et chaque chose, n’est-ce pas ? Ainsi est venu le temps de poser la première pierre du prochain Béguinage Solidaire, non pas celle en pierre de taille qui viendra ultérieurement mais une pierre vivante, constituée de différentes personnes, certaines étant accompagnées de leur conjoint.

Ainsi donc, les vendredi 2 décembre dernier et le samedi 3 au Carmel une bonne dizaine de personnes se sont retrouvées autour de Sarah la « roulangère », pour une première animation ayant pour thème la fabrication du pain.

Vendredi, en fin d’après-midi, les petites mains suivant les conseils avisés de Sarah, ont procédé à la fabrication de la pâte : farine, eau, levain (un vrai levain, vivant), une pincée de sel ; puis, il a fallu travailler ce mélange, le pétrir pour obtenir une jolie pâte en forme de boule. Toutes les béguines solidaires ont alors mis la main à la pâte, avant de devoir laisser reposer l’ensemble.

Le lendemain après-midi, les mêmes, auxquelles s’étaient rajoutées de nouvelles personnes, ont retrouvé une boule de pâte, à travailler à nouveau avant d’enfourner le tout dans le four que Sarah transporte accroché à son camion.

Ambiance chaleureuse malgré la pluie diluvienne, joie de se trouver à œuvrer ensemble, à faire quelque chose de nos mains, à découvrir le résultat de notre travail, à partager nos ressentis, nos émotions, à prendre conscience que le béguinage solidaire n’était pas qu’un projet mais qu’il commençait à prendre forme tout comme cette pâte devenait du pain bien cuit, croustillant, beau à l’œil et délicieux au palais.

Transformation, en ce temps de l’Avent, de la matière, conversion de nos cœurs en chemin vers la lumière.

Merci à Sarah, souriante, patiente. Merci à Marine qui accompagne le projet.

Et pourquoi ne pas créer un four solidaire dans le projet du béguinage solidaire ?

Catégories : Evenements